L’abri de piscine : un équipement obligatoire et réglementé

Vous avez fait installer récemment une piscine dans votre propriété ? Dans ce cas, la législation implique de la protéger, notamment pour éviter les accidents domestiques qui ne sont malheureusement pas rares. Les noyades ont lieu chaque année et impliquent la plupart du temps des enfants. Pour éviter le pire, installer l’un des systèmes de protection disponibles dans le commerce est absolument nécessaire. Parmi ces équipements, l’abri de piscine est probablement le plus efficace, mais il est soumis à une réglementation plus ou moins stricte. On vous la présente un peu plus en détail.

La réglementation autour de la piscine

Depuis 2012, la loi précise que chaque propriétaire de piscine se doit d’installer un équipement pour éviter les chutes et les noyades. Parmi ces systèmes de protection, on compte :

  • L’alarme de piscine, qui vous indiquera par un signal sonore que quelqu’un est tombé dans votre bassin
  • La barrière, pour empêcher une intrusion
  • La bâche, qui recouvre intégralement votre piscine
  • L’abri, la solution qui nous intéresse aujourd’hui

Toute personne qui ne respecte pas la loi pourra subir des sanctions. Si vous souhaitez opter pour l’abri de piscine, sachez cependant que les règles d’urbanisme ne vous permettent pas de faire un choix au hasard. En effet, il est indispensable d’en apprendre un peu plus sur celles-ci, avant d’investir. On vous en dit un peu plus.

Les règles d’urbanisme concernant l’abri de piscine

Vous le savez, l’abri de piscine n’est pas le dispositif le plus discret qui soit. Aussi, il est indispensable d’en savoir davantage sur ce que prévoit l’urbanisme de votre région. En effet, dans le but de protéger le patrimoine architectural de votre ville, choisir un équipement discret et qui correspond à certains critères est crucial. Il en va de même par exemple, pour la couleur de votre toiture ou le style architectural de votre maison. Ces critères concernent effectivement la couleur, les matériaux, mais également la hauteur ou la forme de l’abri pour piscine. Aussi, il est vivement recommandé de vous rendre dans votre mairie, afin de vous renseigner au mieux avant d’investir dans ce dispositif. Si vous vivez dans une copropriété, les choses se compliquent. C’est vrai, il est obligatoire de se référer au syndic, qui vous informera sur le règlement. Cela vous évitera notamment les conflits avec vos voisins. Pour résumer, l’abri pour votre bassin ne pourra pas être choisi en fonction de vos propres critères esthétiques, mais en fonction des caractéristiques imposées par les règles d’urbanisme et par votre copropriété, le cas échéant.

L’obligation de déclarer votre piscine

Certains abris pour piscine doivent être déclarés, d’après la réglementation. Après avoir choisi le système qui répond aux règles d’urbanisme et avant son installation, il est nécessaire de déclarer vos futurs travaux dans le cas où :

  • La hauteur de l’abri est inférieure à 1m80 pour une piscine dont la superficie est comprise entre 10 et 100m2
  • La hauteur de l’abri est supérieure à 1m80 pour une piscine de moins de 10m2

Il faudra également envisager de faire la demande d’un permis de construire si :

  • La hauteur de l’abri est supérieure à 1m80 pour une piscine entre 10 et 100m2
  • L’abri de piscine concerne un bassin en construction supérieur à 100m2

Vous pouvez le constater, faire installer ce type d’équipement de protection chez vous n’est pas de tout repos, les démarches administratives étant nombreuses et souvent fastidieuses. Cependant rassurez-vous, certaines situations ne nécessitent pas de déclarer la réalisation de travaux ni de faire la demande d’un permis de construire. On vous en parle.

Dans quels cas la déclaration n’est-elle pas obligatoire ?

Vous pourrez installer votre abri de piscine en toute tranquillité à condition que :

  • La hauteur de l’équipement ne dépasse pas 1m80 pour une piscine en construction, dont la superficie est inférieure à 10m2
  • La hauteur de l’abri ne dépasse pas 1m80 pour une piscine existante de moins de 100m2
  • L’abri de piscine que vous avez choisi est démontable et est utilisé moins de 3 mois par an

Aussi, nous vous suggérons de vérifier que toutes les conditions sont réunies avant de vous lancer dans ce type d’installation. Dans tous les cas, si vous avez le moindre doute, nous vous suggérons vivement de consulter votre mairie où vous trouverez la réponse que vous recherchez. Maintenant que vous en savez un peu plus, concernant la réglementation autour des abris pour piscine, nous allons vous donner quelques conseils qui pourront vous permettre de choisir au mieux ce dispositif.

Découvrez les différents types d’abris de piscine

abris piscine

Si l’installation d’un abri de piscine peut s’avérer être particulièrement contraignante, il existe cependant un point positif à mettre en avant : vous avez le choix entre différents modèles et surtout divers matériaux. Aussi, cela vous laissera la possibilité de sélectionner un modèle qui vous convient. Voici un petit aperçu de la gamme d’abris disponibles dans le commerce :

  • Les auvents : on recommande ce type d’abri pour les propriétaires de piscine hors sol ou de petites piscines enterrées
  • Le rideau de piscine : il s’agit ni plus ni moins d’une bâche qui se déroule à la surface du bassin. En revanche, ce n’est pas l’équipement le plus esthétique ni le plus simple à utiliser
  • L’abris piscine Aladdin concept coulissant : une solution quant à elle esthétique et très pratique, il s’agit d’un système qui peut s’ouvrir dans les deux sens mais nécessite l’installation d’un guidage au sol. L’abri télescopique est un modèle similaire, à la différence que celui-ci ne peut s’ouvrir que dans un seul sens
  • L’abri fixe : les modules ne peuvent pas être déplacés, contrairement à l’abri escamotable qu’il est possible de démonter en partie. Le dispositif fixe est à préconiser en hiver, lorsque la baignade n’est plus possible

Concernant les matériaux, diverses propositions vous sont offertes :

  • L’aluminium et le polycarbonate : il s’agit de produits hautement résistants et solides, en plus d’être particulièrement esthétiques. De plus, ces matériaux sont légers et vous permettent de manipuler plus aisément votre abri de piscine
  • Le PVC : moins séduisant, il est cependant beaucoup plus économique. Tout aussi résistant, on le recommande également pour ses propriétés imputrescibles. Il s’agit d’un investissement sur le long terme, un équipement que vous pourrez garder pendant de nombreuses années

Au plaisir de vous lire dans les commentaires...

      Laisser une réponse

      Recherche...